21/01/2016 : Joker Pax

Hier : Jeudi 21 janvier, il fut tôt, l’heure encore de s’autoriser quelques rêveries dont celle-ci à partager : lorsqu’on notre esprit est tendu vers quelqu’un, on a parfois la sensation d’être relié par un fil presque palpable. On pourrait y mettre des couleurs, du mouvement, une légère ondulation, , une vibration ou un halo.
Dans cette « pensée », il y a quelque chose qui part de soi vers l’autre, et cet autre n’est pas un sujet, une simple image en 2d, mais une entité vivante, elle-même en mouvement. Si tant est qu’il y ait une réponse, qu’on soit capable de la percevoir, qu’on la laisse nous imprégner, encore faut-il avoir la sagesse de ne pas l’interpréter trop vite… peut -être ne pas la décolorer par nos propres attentes, peut être juste écouter et respecter, juste recevoir.

Là on est seul(e), on suppose qu’il y a quelque chose, qu’on a un rôle à jouer, que tout n’est pas explicable, mais qu’on va faire au mieux. 

Votez la Soupe ensemble partout…on aurait dû ajouter « quelque part ».

Avant hier par exemple, nous étions en lien skype avec Matthieu en Australie, et Velina en Bulgarie.  Nous avons appris qu’il y aurait des soupes au Viet nam, avons évoqué celles de Buenos Aires. On saura peut être combien où et qui le jour même. Par expérience maintenant on sait qu’il faut parfois attendre des mois avant d’avoir les infos. Bon, ça pourrait être autrement, mais c’est déjà tellement bien. Un google map interactif avec des drapeaux blancs, serait pratique. Patso va faire un truc artisanal en attendant.
Nous avons envoyé des mails vers quelques association à Sangatte, d’autres vers des auteurs, vers la famille, histoire de mobiliser le plus de monde possible. Marie Hélène parlait en anglais et en polonais. Lulu s’occupe des traductions manquantes. On fait au mieux, au plus vite, le temps nous manque, nous voudrions être plus nombreux. Louis envoie son dessin, c’est saisissant, on cherche un titre, on trouve un sens : « Joker Pax »
 jokerpax

Hier,  c’était d’abord Steeve au téléphone, les migrants, les questions de fonds, les alternatives,  puis  le marché Marcel Cachin à Fontaine, et l’accueil chaleureux des commerçants. Une dame, des couvertures à donner, un nouveau squat pour sans abris à côté de chez elle, le lien est fait, elle se sent utile, sa générosité est émouvante. On affiche, on flye, on passe au quartier Maisonnat, notre premier point soupe à Fontaine en 2012, et rencontre avec François cuisinier, laossien. Coup de fil de Yohann, qui envoie son poème dans la journée, puis Magid et William à St Bruno Grenoble, question de dynamique dans le quartier, puis avec Gérard avec qui les discussions sur les enjeux sont toujours aussi enrichissantes et documentées. Il y a de la détermination dans l’air, de la douceur aussi, c’est bon à vivre. Flyer afficher continuer. Retour au bercail, regard sur les mails: tous urgents. Au village, rencontre avec un nouvelle association de parents motivés, La soupe, les jeux, les gens, les arts, la joie, la vie. Aurel appelle, il sera là demain pour donner un coup de main avec un copain.  C’est providentiel, Joker Pax s’est mis au boulot.