Tous les jours des rêves et du labeur

L’actualité de La Serre à Orgueil est faite d’écritures, de cuisine, de musiques, d’amitiés, et de ce que nous appellons « la culture des mains noires », une sorte de sensibilité à la vie et au genre humain et qui nous conduit à agir, plutôt que d’en déplorer les côtés sombres sans rien faire.

Comme on n’est pas parfaits, on n’aime pas les mous du g’noux, les spéculateurs, les courtisans, les bonnes intentions stériles, les marchands de guerre, le porc industriel et les inquisiteurs. On préfère les explorateurs, les fleurs, les chuchottements enchanteurs, la cuisine à la braise, et les sorcières à chaudrons magiques.

Et donc il y a pas mal de trucs à faire.