Comment participer

D’abord c’est bénévole, la formule est libre et repose sur l’initiative.
Autrement dit, c’est à vous de définir ce que vous voulez faire, comment et avec qui.

Cela peut être très simple sans demander de préparations lourdes:
Faire une soupe, la meilleure possible, la partager entre amis, en famille, chez soi, ou s’inviter là où c’est possible histoire de rencontrer des gens nouveaux et peut être différents. On peut aussi donner un ton de fête, s’inviter à chanter, danser, jouer, écrire, peindre, s’exprimer, accueillir des artistes.
Vous avez un bar, un restaurant, faites partie d’une association, d’un club, c’est une formule conviviale. Le plus souvent la soupe est gratuite, parfois à prix libre. C’est l’occasion, ou pas, de faire un tour de table sur la paix.

Pour cela nous mettons à votre disposition plusieurs supports :
– le film HumanSopa bientôt en ligne (voir la bande annonce)
– l’invitation à présenter votre candidature pour un monde en paix.
– le recueil de recettes humaines.

Si vous avez envie de communiquer, il y a des affiches et des flyers téléchargeables en différents formats soit pour l’impression, soit pour les réseaux sociaux. Quand vous voulez mobiliser les médias, ici, vous avez quelques exemples de ce qui s’est déjà fait, ainsi qu’un dossier de presse (en cours).

Vous êtes élu(e), ou en passe de l’être, rien n’est simple, la paix pourrait être au programme mais il faudrait vous y engager personnellement, plutôt que de chercher à qui en sous traiter le sujet. Alors ça risque d’être un peu tard pour cette année. Cela dit vous avez la main sur les moyens publique, donc rien n’est impossible. Vous pouvez prendre des initiatives, et même en faire un événement sur une place publique.

En amont, c’est à dire là dès maintenant, vous pouvez donner un coup de main, voir plusieurs.

  • Participer aux traductions, car il s’agit qu’ailleurs l’invitation puisse être diffusée dans d’autres cultures et langages.
  • Mobiliser votre réseau social, familial, professionnel, artistique, et vous faire relais. Imaginons que cela ne vous prenne qu’une heure, voir une heure par jour, pour joindre toutes vos relations ici ou de l’autre côté de la planète, et bien c’est une manière de donner du poids à cet enjeux de paix. Vous pouvez insister, dire ce que vous en pensez.
  • Rejoindre l’un des groupes organisateurs, ici, ailleurs, et apporter votre talent, en cuisine, au service, à la scène, au débat, à l’expression.
  • Nous informer de vos démarches, mais uniquement à titre fraternel, car nous n’avons pas vocation à créer une sorte de fédération à laquelle il faudrait adhérer.
  • Nous contacter si vous rencontrer des difficultés! Parfois, les solutions sont connues.

Le vendredi 27 janvier : Prévu plutôt comme un temps de débats et de préparations, c’est aussi l’occasion de recueillir des témoignages, des expressions, de mobiliser des talents, de sensibiliser. Merci de nous transmettre cette matière qui, ajoutée aux autres, contribuera à élargir notre sens commun du partage, et enrichir nos petits pas respectifs en paix.

Le Samedi 28 janvier, c’est le temps de la rencontre. Il y aura des Votez la soupe en plusieurs langues, vous pouvez les rejoindre en pensées, ou par facebook, ou skype. N’hésitez pas à confectionner un drapeau blanc : une perche, un bambou, et un bout de drap blanc suffisent. Si vous souhaitez rejoindre un votez la soupe du côté de chez vous, il faudra vous renseigner avant. Nous ne pouvons pas tout faire apparaître sur ce site. Sachez toute fois que nous ne dresserons pas de liste. Pourquoi? Dans tous les cas, prenez des notes, des photos, des vidéos, diffusez, et adressez nous des copies svp!!!, c’est important.