Юman Sopa : un recueil des recettes humaines…

…est un ouvrage collectif. Il est donc possible d’y participer.

L’édition initialement prévue pour janvier 2016 a été reportée. Il est toutefois possible d’en consulter quelques extraits.

La forme et les principes. Il était question d’une édition imprimée, avec une vision assez précise:  format A4, vertical broché, couverture semi-rigide, papier intérieur assez épais. Une recette par page, avec ou sans illustration, N caractères, taille, typo et lignes imposés, images h.d. (voir la charte). Auteurs multiples toutes disciplines et langages. Aucune rémunération d’aucune sorte, droits de reproduction éventuellement limités sur demande, anonymat accepté. Vente et prévente prévues, prix à 12 euros, bénéfices   (?), consacrés à l’autofinancement de “Votez la soupe”.

Le projet papier a été suspendu. (question de moyens et d’effectifs)
La version internet étant par contre plus souple, c’est cette formule là que nous privilégions. Gardant toutefois l’idée d’un possible retour au projet initial, il est indispensable de maintenir la charte graphique.

Quant à l’esprit, il reste le même:

Les recettes culinaires feront priorité aux soupes, celles à la grimace par exemple, du consommé de soir d’orage, du lapin vert, la soupe aux cailloux, etc… Les auteurs s’engagent, où qu’ils soient, à réaliser une de leurs recettes lors de Votez la soupe. Les cuisinier(es), professionnel(es) ou passionné(es), gourmets et gastronomes, de toutes cultures sont invité(es) à un mode inspiré. (Accompagnement à l’écriture possible)

La soupe d'enfants
La soupe d’enfants

Le contenu. La recette humaine, dépasse le champ de la cuisine, et se déguste ainsi : Elle est littéraire et ou poétique, sensuelle, imagée, technique ou de grand mère, plastique, intergalactique, chroniqueuse, humoristique, satyrique. Elle est épicée ou reste fleur bleue et planeuse. Elle charme ouvertement, ou se glisse discrètement dans les inconscients, histoire de suggérer quelque couleur à inventer. Elle peut aussi être un coup de gueule ou de foudre. ( Le très haut-commissariat à la bienséance jouera son rôle avec délectation…cherchons geôliers et tortionnaires).

La recette humaine peut être celle de l’abandon, celle de la corruption, de la pollution, celle qui vous explique comment faire pour tout gâcher, celle de la misère et du béton partout. Il y pourrait y avoir la recette fiscale, celle du patrimoine public devenu privé, celle des slogans qui violent et du bon marchand d’armes (sénateur de préférence), celle des drogues mortelles mais légales, celle du gagnant au loto qui devient con, du perdant qui le reste. Il y a la recette de l’agriculture qui tue.

Il y aurait pourquoi pas la recette de la lâcheté pour auteur courageux.

Et puis la recette anti-torpeur, celle qui nous fait réagir et voter la soupe le 29 janvier 2016, ensemble partout. Avec elle, sa soeur jumelle : la recette des mains noires de labeur. Celle de l’artisan de la terre du son ou des mots. Il y a la recette du beau, de la partition offerte, des peaux multicolores, de la déclaration d’amour, de la blague de comptoir et des miroirs qui diffractent, des sens interdits à l’envers. Il y a la recette de la pureté d’un regard, celle d’un argentique qui vous saisit à l’âme, celle d’une voile qui vous invite au voyage, celle de la terre de naissance, celle de l’arbre que l’on plante, de celui qu’on peint, celle d’un rêve et ses volutes, celle qui vous bouleverse avec ses courbes, la subtilité de son fond, la diffusion des lumières, la précision du trait.

Il y a toutes les recettes qui élargissent ou révèlent le champ de l’humanité, sans qu’on comprenne comment. Certaines recettes sont déjà dans les tiroirs anonymes de partout prêtes à sortir, à nous émerveiller et à se partager. D’autres sont à créer. Toutes vos envies aussi modestes soit elles et vos questions par mail à: laserreaorgueil.votezlasoupe@gmail.com.