Le troc de trucs et dons: l’esprit

Aller directement à la liste
ou vous inspirer  en lisant la suite

Y a t-il de véritables différences entre troquer un kg de pommes contre une heure de ménage, et troquer le même kg de pommes contre 3,5 euros ? La monnaie sert à l’échange, et l’on a beau avoir essayé les sels et compagnie, si l’idée d’exploitation et de plus values sur le dos d’autrui y persiste, autant en rester au pognon.

Ce que nous allons privilégier ici, c’est le principe que nous échappons à l’idée de plus value, c’est-à-dire la valeur à laquelle on ajoute quelque chose. On nous enseigne que la valeur correspond non pas à un coût de revient, mais au besoin d’autrui. Essayons autre chose, et évitons de comparer 1h de médecin à 1h de plombier, si vous avez une fuite, quelle qu’elle soit, il y a un besoin urgent, et ça n’est pas une raison pour qu’on en abuse. De même si votre démarche d’offre est « désintéressée », ne vous laissez pas abusé(e). Le don c’est un peu comme quand on dit oui en toute confiance : la valeur d’un oui, se mesure à la force du non.

On ne reviendra pas sur tout cela, cette partie consacrée aux trocs de trucs a pour vocation d’être joyeuse et originale : si vous avez un camion pour troquer du transport contre un stage de méditation, précisez la note de votre klaxon, ça nous fera rire.

Et donc Le troc de trucs et dons: dernière mise à jour le 16 janvier 2017